Carte postale d’Avignon

Parmi nos membres figurent des talents que nos voyages inspirent quelques fois. Christiane a voyagé avec nous à Avignon en Octobre dernier, sur les traces des Juifs du Pape. Un voyage qui aura marqué son esprit et ses mots, comme le démontre ce poème débordant de cette ambiance propre à nos voyages.

Merci Christiane !

 

Les juifs des papes d’Avignon

Notre errance dans les rues de l’enclave papale

Nous le peuple qui savons lire depuis très longtemps !

Blanc du Nil  fleuve lointain

Soquettes en bambou plus souple que roseaux

Savon à l’olive toute douceur

Bières des cigales silencieuses

Petite Isloise à Isle sur Sorgue

Rue Lirette belle inconnue

Olives oubliées à la porte d’une demeure

Interdit sauf aux riverains alors que nous nous promenons à pied

Ancienne rue Hébraïque suivi de

W.C. public sur une pancarte municipale

Et de la lettre P sur une autre plaque

Écurie Abraham au fronton d’une façade

C’était le prénom de mon arrière arrière grand-père maquignon

Il y eu 200 familles: la porte du ghetto s’ouvre en 1789. Ils s’enfuient.

Rue des Trois -Coins il manque le quatrième

Passeport beauté du encore plus belle

Sans élastique

Cloche-mur

Bucranes

Rue de l’oubli que l’on ne peut oublier

Rue du couvent celui-ci construit sur l’emplacement de la synagogue

Rue du chapeau rouge le loup se cache

Couponnerie famille des coupons

Bonheur des viandes à leur tour coupées

Écolopresse sans contamination

Homme femme et enfant

Cœur en vrac

Pluie mendiante

Destin brouillé par la chasse au juif

Remonter la généalogie sans bouée de secours

Nos cœurs comme les vôtres et notres pseudo-races survivent

Christiane Genet

Retrouvez les poèmes de Christiane Genet sur son espace personnel ainsi que sur le site de l’association de poètes grenoblois « Création et Poésie« .

Crédit photoLicence